top of page

« Partout ça tombe. C’est flagrant » - Joannes et Gaëlle

« Partout ça tombe. C’est flagrant » et « Personne ne tire la sonnette d’alarme ».

Joannes et Gaëlle font ce constat amer qu‘un très grand nombre de personnes sur notre caillou meurent sans raison du jour au lendemain, y compris de façon surprenante des gens relativement jeunes et en bonne santé, ou bien que leur santé se dégrade rapidement : des cancers en rémission ré-accélèrent soudain, des personnes ont du mal à respirer, sont fatiguées pour un rien, constatent des gonflements sur leurs membres … etc.



On constate également une chute de la natalité et beaucoup de morts de nourrissons.

La confiance envers les autorités et les médecins est en forte baisse : les autorités n’ont toujours pas communiqué les chiffres de la mortalité et de la chute de la natalité en 2022. Quant aux médecins qui poussaient activement à la vaccination soit disant pour défendre la santé de leurs patients, adoptent aujourd’hui une attitude totalement opposée, quand il s’agit de les écouter et de prendre en considération les effets indésirables qu’ils subissent. Rappel est donné qu’ils ont obligation de déclarer les cas d’effets indésirables en pharmacovigilance et qu’on peut les y pousser en portant plainte contre eux. Il s’agit là de faire valoir ses droits.

Suite à l’expérience collectée au niveau mondial, des protocoles de détoxification ont été mis au point et sont disponibles sur le site de reinfosantenc.com : Ici : https://www.reinfosantenc.com/.../41c468... Et un traitement à base de plantes ici : https://www.reinfosantenc.com/.../41c468... Ces protocoles généraux sont à moduler en fonction des affections pathologiques constatées, et qui peuvent varier suivant les individus.

D’une façon générale, toutes les informations utiles sont sur le site : www.refosantenc.com

Rappel est donné de faire confiance à la fois à son intuition, aux gens qui depuis la première heure ont dénoncé le jeu malsain des autorités et qui n’ont pas hésité à s’exposer personnellement, et à l'inverse à prendre avec beaucoup de réserve et de prudence les « conseils » des acteurs financièrement intéressés.

A noter que le même gouvernement local qui a poussé à la gestion totalement alarmiste de la crise covid vient au 15 mai de rétrograder le covid au titre de simple grippette. Qu’elle confiance peut-on accorder à des autorités capables à la fois de tels excès et de tels revirements ? Et quelles conclusions sont à tirer de la schizophrénie des médecins qui hier poussaient à fond à la vaccination et aujourd’hui qui font l’autruche ou bottent en touche quand la santé de leur propres patients est profondément altérée.

En Australie, les autorités ont entrouvert la voie d’une indemnisation des victimes. Ici, il reste à se regrouper, se mobiliser et à saisir les élus et les autorités de santé, devenues bien plus silencieuses et discrètes depuis la dénonciation par des mouvements citoyens de tous ces effets indésirables ou de toutes ces morts subites sans explications médicales convaincantes.

64 vues0 commentaire
bottom of page