top of page

Interview de Maître Samuel Bernard dans une affaire de décès post "vaccination" covid

Gaëlle Wery, porte-parole de RéinfoCovid NC et Maître Samuel Bernard, avocat au barreau de Nouméa, font le point sur une décision du tribunal administratif datant du 16 février 2023.

Suite au décès d’une de leurs proches à la suite de la "vaccination Covid" la famille de la victime a décidé de porter plainte au tribunal administratif.

L’expertise a conclu qu’il était impossible de savoir si la cause du décès était la « vaccination » ou le « covid ».

Cette victime a été « vaccinée » alors qu'elle « avait le Covid », et l'on sait que l'on ne "vaccine jamais en pleine épidémie" car cela peut être dangereux. L'avocat déplore la politique du Congrès et du Gouvernement d'obliger les personnes à se faire « vacciner » en pleine « épidémie » alors que l'on ne "testait" pas avant si ces personnes étaient infectées ou non. L'expert n'a pas su dire si la mort de la victime était due au « vaccin » ou au « Covid » car cela entraine les mêmes symptômes et effets secondaires…

La charge de la preuve est quelque chose qui évolue, les victimes ne doivent pas perdre espoir et multiplier les actions en justice car la jurisprudence avance. La charge de la preuve sera dans l’avenir inversée car les effets secondaires seront reconnus officiellement, comme c’est le cas en Australie.

Gaëlle Wery rappelle les chiffres officiels sur la période de janvier 2022 à septembre 2022 qui révèlent une augmentation de plus de 25% de la mortalité en Nouvelle-Calédonie et demande un audit sur l’état "vaccinal" des personnes décédées.




42 vues0 commentaire

コメント


bottom of page